Nous vous proposons de recevoir notre newsletter. Merci de nous communiquer votre adresse mail à vigiloustmerleac@gmail.com

Toute l'actualité sur le site Alternatives - projets miniers


vente des permis bretons !



lettre ouverte à destination de la région et du département - 29 mars 2018




Campagne d'affichage

Appel aux propriétaires pour la dépose de panneaux !

Ces derniers jours l'association Vigil'Oust a préparé des centaines de panneaux d'informations destinés à alerter la population. Nous souhaitons ainsi rappeler que l'État veut imposer l'ouverture de mines en Centre Bretagne contre l'avis de la population, de la Région Bretagne et du Département des Côtes d'Armor.

Dans les semaines à venir, ces panneaux vont être installés au bord des routes les plus fréquentées du PERM. Vigil'oust a déjà commencé à contacter les propriétaires de parcelles ou jardins idéalement situés. Afin de faciliter cette tâche, nous appelons tous les propriétaires qui se sentent concernés par ce projet minier à se manifester directement auprès de l'association pour proposer leur terrain et donner leur autorisation .

Étant donné le vœu voté par le Conseil Départemental, nous comptons sur la bienveillance de ses services pour ces panneaux.
Nous resterons bien sûr disposés à en déplacer certains éventuellement s'ils pouvaient présenter un risque pour la sécurité.

Contact : vigiloustmerleac@gmail.com
-mardi 27 mars 2018-

Le Ministre Jean-Yves Le Drian refuse le dialogue !

Lors de la rencontre à l'Élysée nous n'avions rien pu obtenir de plus qu'un moratoire car la compétence en matière d'abrogation revenait aux ministres. Aujourd'hui, Mr Le Drian à Mûr affirme à la presse qu'aucun ministre n'en a la compétence. Dans ce cafouillage, les projets continuent d'avancer au point que l'État vient d'accorder 700 000 € à Variscan. L'heure n'est plus à se renvoyer la responsabilité mais à assumer les actes pris depuis 2014 en matière de projets miniers.

 

Depuis le début de la semaine, l'association a sollicité une rencontre avec le Ministre Le Drian, lors de sa venue en plein cœur du permis minier. Ce dernier a refusé. Pourtant depuis un an et demi, la mobilisation citoyenne s'étoffe et des collectivités, elles aussi, ont pris conscience de la dangerosité de ces projets et nous soutiennent.

 

Dans le même temps, une personnalité a réussi à remettre à au Ministre Le Drian la lettre que nous comptions lui remettre. Celle-ci lui demande de s'engager par écrit à obtenir l'abrogation des titres miniers auprès du Président de la République.

 

Monsieur Le Drian a déjà refusé de nous rencontrer à Mûr. S'il ne veut pas signer cet engagement écrit, s'il continue de ne pas respecter le vœu de sa propre majorité au sein du Conseil Régional, il est clair que Monsieur Le Drian soutient la poursuite des Projet Miniers en Bretagne. Aujourd'hui nous le reconnaissons publiquement responsable des conséquences à venir sur le territoire.

*Hulot est en charge de la " reforme du code minier ", donc rien a voir avec les titres miniers déjà octroyés...

 

Mr Le Drian "s'est exprimé sur les projets miniers" sur demande de la presse : https://www.ouest-france.fr/…/inauguration-du-filet-electri… Sur cette vidéo, Jean Yves Le Drian annonce qu'aucun ministre n'a la compétence en matière d'abrogation. Très bien, car désormais il peut s'engager à obtenir l'abrogation de la part du Président de la république ". (cf lettre remise au Ministre ce matin)

 

-lundi 15 janvier 2018-


L'association rÉagit aux propos tenus par un propriÉtaire terriEn - O-F février 2017

Qui décidera de l'avenir du territoire ?

Cette semaine, le Ouest France interrogeait un « propriétaire terrien » concerné par les forages miniers a venir. Un communicant de Variscan n'aurait pas mieux fait … enfin presque.

Passons sur les allusions faites au sujet du collectif Vigil'oust, parce que nous ne considérons pas que de diffuser de l'information sur un sujet aussi opaque et impactant, soit une méthode à but de « faire peur aux gens ».

Ainsi donc, tout seul, ce propriétaire terrien considère qu'il faut ouvrir la porte à une exploitation minière. Une activité industrielle que ce cher monsieur estime nécessaire au développement du Centre Bretagne (manquerait plus que l'on découvre qu'il soit élu, et qu'il préfère s'exprimer anonymement !! Nous espérons que ce n'est pas le cas).

Ainsi il vend la mèche ! Nous ne parlons pas de « recherches » mais bien « d'exploitation minière », car en effet la campagne de forage prévue d'ici peu, permettra à Variscan d'y mettre un pied.

Mais alors, pourquoi la population n'est pas associée à la décision de relancer le territoire , ou non d'ailleurs, par le biais d'une exploitation minière ? Cela implique quand même beaucoup de choses pour l'avenir, et seules les deux mairies concernées par les forages et les deux propriétaires terriens qui les acceptent devraient en êtres décisionnaires ?

Ici, une seule personne donne son avis sur l'état du Centre Bretagne : Vigil'oust réuni plus de 300 adhérents qui ne considèrent pas tout à fait les choses de la même façon !

Enfin, si le débat sur le projet minier Merléac doit être ouvert à tous les citoyens concernés, l'autre débat, celui évoqué à la fin de l'article sur l'extraction minière « ici et ailleurs », doit également s'ouvrir. Nous y sommes tous confrontés, des métaux il en faut, mais l'extraction minière est-elle la seule alternative ? Des politiques solides en terme de recyclage et d'obsolescence programmée, par exemple, seraient peut-être enfin envisageables ? Encore faut-il pouvoir en débattre.

Le collectif Vigil'oust réitère, et rappelle aux propriétaires terriens qui ont acceptés le démarrage des forages sur leurs parcelles qu'ils peuvent revenir sur leurs décisions. Il n'est pas envisageable qu'a eux seuls ils décident de l'avenir de tout le territoire sans qu'il y ait eu débat en amont.


forages miniers : vigil oust dÉnonce le manque de transparence des services de l'État- janvier 2017

Depuis le 24 décembre 2016, l'association demande régulièrement à la préfecture la communication de tout dossier relatif aux forages miniers par courriel. Or, les services de l'État, viennent de transmettre ce dossier aux mairies de Merléac et St Martin des prés : il est en cours d'instruction depuis le 26 décembre 2016 ! Or, en application de l'article L. 124-1 du Code de l'environnement, le dossier est pourtant communicable à tout intéressé dès réception par l'administration. 

 

La procédure de la demande de travaux arrivant a terme au bout de 2 mois, les travaux de forages profonds commenceront donc très prochainement.

 

Vigil'oust rappelle que l'un des premiers devoirs des services de l'État est de protéger les populations. Or, sur ce projet minier, l'association n'a de cesse de révéler tout les risques que Variscan ne prend pas en compte. C'est pourquoi elle demandait le dossier de déclaration pour avoir le temps de vérifier la nature et la régularité des travaux.

 

Dès l'obtention du titre minier en 2014, des commissions d'information et de suivi (CIS) ont été mises en place pour soi disant assurer une « transparence » , elles réunissent les maires des 33 communes, deux associations environnementales et le porteur de projet, pour que celui-ci explique la nature des travaux à venir. Or , nous sommes très surpris que, lors de la dernière CIS en 2016, la question des forages a, à peine, été évoquée par Varican, celui-ci déclarant  ne pas savoir où il forerait. Pourtant, malgré une déclaration de travaux en cours d'instruction, aucune CIS n'est prévue par la Préfecture ! Ainsi donc, Variscan va pouvoir démarrer ses forages profonds sans en passer par une explication devant les 33 maires concernés et donc sans information des populations sur les conditions dans lesquelles ils seront mis en œuvre et leurs dangers.

 

La seule information dont disposera le public sera l'affichage en mairie (uniquement celles de Merléac et St Martin des Prés) de la déclaration de travaux que la préfecture a l'obligation de transmettre seulement pour information aux mairies concernées.

 

Ce manque transparence est inacceptable, elle traduit un mépris des populations qui sont les premières concernées par ces travaux.Cette attitude est en profonde contradiction avec les déclarations des députés et des ministres qui ont été faites la semaine dernière, lors les débats, à l'assemblée nationale, portant sur la proposition de loi modifiant le code minier. Ils ont tous affirmé qu'il était nécessaire, dans le cadre d’instructions ayant des conséquences sur les territoires de mieux associer les populations et que la transparence des procédures d'instruction devaient être garanties grâce à une association renforcée du public le plus en amont possible des décisions.

 

Nous attendons que la préfecture fasse un pas de plus vers cette transparence tant prônée par les députés.


Merci !

Tout d'abord un grand merci pour le succès de la mobilisation à la Porte-aux-moines dimanche dernier (5 mars). C'est ensemble que nous arriverons à faire reculer le porteur de projet.

Nous avons démontré ce dimanche, que nous étions nombreux, et rapidement mobilisables, et ce par n'importe quel temps pour défendre notre territoire !

 

L'association Vigil'oust rejoindra le collectif Douar Di Doull qui organise une grande manifestation contre les projets miniers à Guingamp le samedi 18 mars.
Nous nous invitons à nous suivre pour montrer à Variscan que nous sommes déterminés. 
N'hésitez pas à partager autour de vous !

Nouveau tract Vigil'Oust

A télécharger et à diffuser autour de vous.

 

Télécharger
Tract Présentation Vigil'Oust
tract_2017.pdf
Document Adobe Acrobat 245.0 KB


Bordereau de refus

Télécharger
Stop Variscan ! remplissez votre bordereau de refus
L'association Vigil'oust mène une campagne de refus d'accès aux terres, afin de contrer Variscan. En effet, nous récupérons les bordereaux de refus, pour les faire suivre à la préfecture et ainsi notifier à la société minière, là où il lui est interdit de passer et de prélever ! Que vous soyez, propriétaire, locataire, agriculteur, jardinier ou autre, n'hésitez pas a nous renvoyer ce document rempli, c'est important !
Bordereau de refus PER Merléac déc16.pdf
Document Adobe Acrobat 86.0 KB

Variscan avance !

Variscan Mines prospecte sur les 33 communes concernées par le Permis de Recherche de Merléac depuis 2014.

 

Pendant l'été 2015, la société minière, filiale d'un grand groupe australien, a mené une campagne héliportée afin de déceler des indices géologiques dans le sous-sol. Au delà des lieux déjà connus de Variscan Mines (car étudiés dans les années 80 par le service national géologique français : BRGM), cette campagne lui a permit de déceler de nouveaux sites intéressants (Le Roz, Merléac par ex.). 

Dans le même temps, très peu d'information au sujet des travaux et des intentions de Variscan Mines étaient fournies aux citoyens concernés. Ainsi, en février 2016, un collectif, constitué en association est crée pour récupérer un maximum d'informations et en assurer la diffusion la plus largement possible : Vigil'oust Merléac est née. 

 

Très vite, à la lecture des documents officiels disponibles (rapports du BRGM, INERIS, documents Variscan Mines etc*), les doutes sur les bienfaits annoncés par la société minière ont surgis. Quelles intentions : Recherche minière ou exploitation minière ? Pourquoi autant d'opacité autour de ce projet ? Quelles garanties pour l'avenir ? 

 

Le meilleur exemple est celui là : dès 2015, variscan annonçait aux élus plus de 100 emplois en cas d'exploitation, mais dans le même temps expliquait qu'elle venait ici, faire d'abord de la recherche, avec de minces chances de faire quoique soit d'autre... D'ailleurs en 2015, à la question ce sera quoi la mine, P. Lebret, chef géologue répondait de façon évasive " d'ici 10 ans les techniques auront évoluées ...** " , en somme n'en demandez pas trop, c'est agaçant !

 

Autant de questions, qui, dès la création de l'association, ont étés posées par courrier aux 33 communes concernées, sans jamais aucune réponse... C'est donc en tant que collectif de citoyens, seuls que nous avons foncés pour informer très largement sur les question soulevées par ce PERM . Les Bars à mines se sont enchaînés, notre présence dans les fêtes locales cet été, les réunions publiques, le grand rassemblement régional à Uzel en octobre etc : tout cela pour arriver aujourd'hui, au mois de janvier 2017 avec 6 communes sur 33 qui ont délibérées contre le projet minier*, et une association qui est passée de 3 adhérents en janvier 2016 à près de 400 en janvier 2017.

 

====> FORAGES, le virage à ne pas MANQUER pour VARISCAN <=====

 

Pourtant Variscan ne renonce pas. La société minière prévoit même une campagne de forages miniers profonds près de la butte Saint Michel (St Martin des Prés) cette année !!! Cette campagne sera la clef de voûte de son projet, et ce malgré les affirmations du maire de la commune concernée " « c'est de l'exploration, non de l'exploitation* », on « ne peut pas être systématiquement contre tout » a t-il déclaré en ce mois de janvier 2017. Ainsi, Mr Le Riguier n' a pas pris note de ce qu'est le « droit de suite », qui accorde de façon quasi automatique le droit d'exploiter à celui qui a un permis de recherche... Ainsi, les résultats de ces forages, au delà de leurs dangers potentiels (INERIS 2015), ouvrent la porte à la phase d'exploitation minière espérée par Variscan Mines.

 

En février 2016, l'édile déclarait dans la presse que l'agriculture « est le moteur de nos communes rurales* ». Pourtant aujourd'hui, l'industrie minière qu'il soutien n'offre aucune garantie sur la pérennité des activités agricoles et touristiques du secteur. La qualité des eaux souterraines et de surface sera durablement détériorée et les traitements supplémentaires de l'eau potable nous seront facturés ! 

 

Le collectif Vigil'oust fait en ce moment même des pieds et des mains pour obtenir de la préfecture des informations supplémentaires sur cette campagne de forage, qui aux dernières nouvelles, pourrait avoir lieu très bientôt. D'ailleurs l'association regrette le manque de transparence des services de l'État a ce sujet, et très bientôt, un sujet y sera consacré sur ce site. 

 

En attendant nous nous tenons prêts à réagir en cas de démarrage de ce type de travaux, et demandons à tous ceux qui le souhaitent de nous envoyer un mail pour rejoindre la mobilisation le jour où, elle sera nécessaire : vigiloustmerleac@gmail.com

 

* documents disponibles dans l'onglet DOCUMENTATION

** http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-pierre-montlimart-49110/variscan-mines-rend-compte-de-sa-prospection-3333641

* Merléac, Saint Mayeux, Ploeuc L'hermitage, Trédaniel, Le Bodéo et Plémy.  Notons que ces délibérations n'annulent en aucun cas le permis minier sur ces communes ! Mais laissent exprimer l'avis des conseils municipaux sur ce projet minier, ce qui est très important vis a vis des populations concernées. 

* http://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-martin-des-pres-22320/voeux-des-projets-modestes-pour-2017-4740943

* http://www.ouest-france.fr/bretagne/agriculture-sept-communes-en-deuil-4040840


PERM Merléac :                                                   Un projet minier sur 33 communes


Le PERM                               Merléac

Depuis le 3 novembre 2014, la société Variscan Mines détient un Permis Exclusif de Recherche Minière (PERM dit de Merléac) de zinc, cuivre, plomb, or, argent et de substances connexes sur une superficie de 41100 hectares, impliquant 34 communes.

Ce PERM est attribué pour une durée de 5 ans et est renouvelable deux fois.

 

PLUS D'INFOS

 

 

Vigil'Oust               Merléac

De 2012 à 2015, une seule réunion publique d’informations a été réalisée par Variscan Mines en 2015.La population est très peu informée sur le sujet !
L'association Vigil'Oust Merléac veut obtenir davantage d'informations et de communication autour du projet minier pour les habitants de ces 33 communes.
Vigil'Oust Merléac veut également  faire valoir la participation citoyenne sur les aménagements de notre territoire.

 

PLUS D'INFOS